Français 
Accueil Patients et leur entourage

Nouvelles du projet STOP

La newsletter de STOP vous teint au courant des dernières nouvelles
S’inscrire :
Cliquez ici pour vous désinscrire.

Information pour les patients et leur entourage

Qu'est-ce que la suicidalité?

La suicidalité se réfère aux idées suicidaires et aux comportements à tendance suicidaire incluant le vrai suicide. Les idées suicidaires sont ainsi reliées au suicide et aux plans de suicide. Les comportements à tendance suicidaire incluent :

  • le suicide : la mort auto-infligée
  • les tentatives de suicide : comportement auto-infligé potentiellement nuisible sans issue fatale mais avec l'intention de mourir
  • auto-nuisance : acte délibérément infligé, potentillement nuisible sans intention de mourir

Le suicide est une des 10 causes principales de mortalité mondiale (7), représentant 1,5% de toutes les morts. Environ 1 million de personnes meurt de suicide chaque année (19, 20).
Les idées suicidaires empirent rapidement au cours de l'adolescence et du jeune âge adulte et se stabilisent en motié de vie (9). Le risque de tentative de suicide le plus élevé se situe entre l'adolescence et l'entrée dans l'âge adulte. Le taux de prévalence chez les adolescents est de 19.8 à 24.0% d'idées suicidaires et 3.1% à 8.8% de tentative de suicide (9).
Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les jeunes personnes après les accidents. Le taux de suicide varie selon l'âge; chez l'enfant et le jeune adolescent, le suicide est rare mais il augmente à l'adolescene et l'entrée dans l'âge adulte. Le dernier recensement annuel était de 0,5 suicides de femme pour 100 000 et 0,9 suicides d'homme pour 100 000 entre 5 et 14 ans et 12 femmes et 14,2 hommes chez les 15-24 ans (12). Les hommes accomplissent plus généralement leur suicide que les femmes mais les tentatives de suicide sont aussi moins nombreuses chez les femmes.
Top

Qu'est ce que la suicidalité liée au traitement (Medication Related Suicidality MRS) ?

La suicidalité liée au traitement (Medication-Related Suicidality MRS) est définie comme n'importe quel symptôme lié au suicide décrit pendant la période de traitement médicamenteux. Généralement les symptômes représentent l’émergence d'idées suicidaires ou leur aggravation si celles-ci existaient déjà. Les symptômes comprennent les idées suicidaires, les planifications de suicide et les comportements suicidaires ainsi que quelquefois les comportements d'auto-mutilation. Les mécanismes de MRS ne sont pas connus. Une petite proportion d'enfants, d'adolescents et de jeunes adultes développe une MRS sous anti-dépresseurs, bien que ces médicaments améliorent normalement les symptômes dépressifs ainsi que les comportements et idées suicidaires.
Top

Quelles conditions et circonstances augmentent les risques d'idées et de comportements suicidaires ?

La dépression est un des facteurs de risque majeur d'idées et de comportements suicidaires. La dépression peut apparaître épisodiquement ou en condition chronique (dysthymie). Les épisodes dépressifs récurents caractérisent un trouble dépressif recurrent ou un trouble bipolaire.
D'autres conditions augmentent le risque de suicidalité: troubles anxieux, troubles du comportement alimentaire, abus de substances, troubles psychotiques et troubles du comportement.
Les tentatives de suicide précédentes, les circonstances de vie défavorables, l'impulsivité, la maladie physique, l'exposition du suicide dans les médias ou l'entourage favorisent aussi la suicidalité.
Top

Quels sont les signaux d'alarme de la suicidalité ?

  • Signes comportementaux
    • Des phrases de type « La vie ne vaut rien », « Je préfèrerais être mort »…
    • La mise à l'écart de la famille, des amis, des activités
    • L'acte de donner ses biens, écrire un testament
    • Les actes impulsifs, les prises de risque ou les comportements d'auto-destruction
    • Usage de drogue et d'alcool
  • Les signes d'émotivité
    • Le sentiment de tristesse, de désespoir
    • La labileté émotionnelle ou la monotonie
    • L'humiliation, la colère, la culpabilité, l'anxiété

Top

Que faire si vous vous inquiétez à propos de la suicidalité d'un ami ou d'un proche ?

  • Les signes et expressions de suicide sont à prendre au sérieux
  • Les préoccupations potentielles à propos de la suicidalité doivent être reçues avec ouverture d'esprit
  • Montrez une disponibilité émotionelle, soyez désireux d'être à l'écoute, faîtes savoir à l'enfant/l'adolescent que vous vous sentez concerné
  • Encouragez et guidez un accès vers une aide professionnelle
  • Partagez vos préoccupations
  • Sécurisez l'environnement (assurez vous que la personne n'ait pas accès à des moyens mortels)
  • Ne jugez pas, ne provoquez pas, ne soyez pas intrusif, n'ignorez pas la personne

Top

Que pouvez vous faire pour faire face aux idées suicidaires?

  • Demandez une aide professionnelle
  • Evitez de rester seul
  • Parlez à quelqu'un
  • Evitez l'alcool et les drogues
  • Eloignez vous des objets mortels
  • Gardez en mémoire que la dépression et les idées suicidaires sont des états temporaires

Top

Quels sont les signaux d'alarme d'une dépression?

La dépression se manifeste par la tristesse et l'irritabilité persistant pendant de longues périodes (plus de deux semaines) et durant la majeure partie d'une journée. Les enfants et les adolescents en dépression ont souvent une vision négative d'eux-mêmes (“Je suis nul”), de leurs relations sociales (“personne ne me comprend”) et de leur futur (“Je n'arriverai jamais à mener à bien mes projets”). Ils peuvent être hyper anxieux ou s'ennuyer et sans émotion. Ils ont tendance à abandonner les activités et projets qu'ils trouvaient plaisants et refusent de voir leurs amis. L'appétit et le sommeil s'altèrent généralement en cas de dépression (ils augmentent ou diminuent). Les jeunes dépressifs ont en général du mal à se concentrer et s'engager dans des tâches scolaires. Les dépressions sévères en association avec un désespoir intense, l'incapacité de réaliser de simples activités quotidiennes peut conduire à une désillusion et au désastre.

haut