Français 
Accueil A propos de STOP

Résumé du Projet

Origines

Il n'y a pas suffisamment de données disponibles à propos de la sécurité de l'utilisation de nombreux médicaments, notamment chez les enfants et les adolescents ayant un risque de suicide, comme c’est le cas dans la dépression. Les mécanismes de la suicidalité liée aux traitement et liée aux troubles et leur évolution à long terme ne sont pas bien connus. Les données actuelles suggèrent que les populations pédiatriques peuvent représenter un groupe vulnérable par rapport aux adultes, notammen en ce qui concerne la suicidalité liée au traitement.

Le projet STOP est le résultat de la collaboration d'un groupe d'experts en psychopharmacologie pédiatrique dans le cadre de réseau de psychopharmacologie pédiatrique (ECAPN). ECAPN est soutenu par le Collège européen de neuropsychopharmacologie (ECNP) (www.ecnp.eu) et de son initiative réseau (EcnpNI).

Objectifs

Le projet STOP a pour but de développer un module internet méthodologique complet pour l'évaluation de la suicidalité chez les enfants et les adolescents. En ce sens, 4 domaines primordiaux sont mis au point: évaluation de la suicidalité, évaluation des risques renforçant et des facteurs protegeant de la suicidalité mais aussi des médiateurs (facteurs qui infleuencent le degré de suicidlaité), évaluation des symptômes psychiatriques et physiques et caractéristiques du traitement.

Cette méthode d'évluation utilisera trois échantillons cliniques afin d'identifier les types caractéristiques de la médication reliée à la suicidalité (MRS): les enfants et les adolescents reçoivent des antipsychotiques atypiques, les enfants recevant du fluoxetine pour la dépression ainsi que les enfants traités sous montelukast pour l'asthme des bronches.

Résumé du projet STOP

Le projet comprend 12 blocs de travail (Workpackages: WPs).


WP1 couvre le management de l'ensemble du projet.

WPs 2 à 4 regroupent les études précises des aspects spécifiques des médiateurs bio-psycho-sociaux de la suicidalité. WP2 consiste en une méta-analyse répertoriant les signaux de suicidalité liés à la prise de médicament au sein d'une base de données internationale. WP 3 expose la méthodologie biologique de l'échantillon pour l'investigation de médiateurs de suicidalité et WP4 se concentre sur ses médiateurs psychosociaux.

WP5 est centré sur l'évaluation de la suicidalité. WP6 convertit l'évaluation de la suicidalité en médiateurs bio-psycho-sociaux (incluant des évaluations de psychopathologies et maladies spécifiques ainsi que la caractéristique de leurs traitements) dans une base de données en ligne qui sera traduite en anglais, hollandais, espagnol, italien, allemand et Bengali Syletti.

WPs 7 à 9 concernent les essais cliniques des antipsychotiques, fluoxetine et montelukast :

WP7 consiste en une étude naturalistique longitudinale de 12 mois sur la pharmacovigilance chez les enfants et les adolescents traités sous risperidone pour différentes indications

WP8 consiste en une étude naturalistique longitudinale de 12 mois sur la pharmacovigilance chez les enfants et les adolescents traités sous fluoxetine

WP9 consiste en une étude naturalistique longitudinale de 12 mois sur la pharmacovigilance chez les enfants et les adolescents traités montelukast pour asthme des bronches.

WP10à 12 concernent les domaines précieux nécessaires à l'ensemble de létude clinique:

WP10 contient un encadré concernant l'approche pour former l'ensemble des professionnels et des chercheurs impliqués dans l'étude clinique.

WP11 décrit l'approche des questions d'éthique concernant l'ensemble du processus de préparation et de passation de l'étude clinique ainsi que la présentation, l'analyse et la publication des résultats.

WP12 développe les publications des résultats de notre projet.

haut